vendredi 8 août 2014

ce que je pense de l'evidence based medecine

Une de mes patienets nonagénaires se plaignait il y a deux ans, durant les fortes chaleurs d'essouflement, de gonflements des jambes. En écoutant son coeur j'avais entendu un souffle un peu important. Elle était de plus démente. 
Quoi faire? 
Une prise de sang, un peu de lasilix ( diurétique) et c'était reparti. Et dans la foulée je n'avais pas oublié de prévenir la famille que leur mamy souffrait d'insuffisance cardiaque et que des examens complémentaires seraient bienvenus en théorie  mais pas absolument obligatoires vu l'état d'autonomie et de démence qu'elle présentait. . 
Alors la vieille dame a tenu avec le Lasilix, ne se plaignant plus de rien. 
Sa famille a souhaité qu'elle se rapproche: elle se trouve maintenant à 300 km de là. 
Ne la connaissant pas, le nouveau médecin a pratiqué sur elle toute la batterie d'examens: cardiologue, échographie cardiaque etc. et s'est attiré les foudres de la famille!  Mais maintenant la mamy prend son Lasilix et on sait pourquoi, on a appliqué la médecine par les preuves, Evidence based medecine, EBM. Youpi! 

Et je me sens toujours un peu fatiguée et un peu désavouée aussi. On peut pratiquer l'Evidence based medecine, mais pas à tort et à travers. Et le but en gérontologie est que la vieillesse se passe le plus sereinement possible à mon avis. 
On m'avait déjà sorti l'argument d'EBM lors de l'épisode de la grippe A, ça sera sans moi, ou quand cela pourra se faire à bon escient. 




lundi 4 août 2014

fantôme farceur?

Quelqu'un aurait-il une petite idée de qui arrive à mon ordinateur? J'ai un logiciel médical depuis quelques années, et depuis quelques mois maintenant il me fait des fantaisies: mes ordonnances tantôt sont datées d'une date fictive ( genre 12/12/12), tantôt de la vraie date et les pharmaciens ne sont pas forcément ravis. 
Un patient informaticien à qui la mésaventure est arrivée,  a vérifié les paramètres rapidement: mon ordinateur est à la bonne date. 
Il ne reste donc que la théorie du fantôme farceur mais si quelqu'un en a une autre plus pragmatique, je suis preneuse. 

vendredi 1 août 2014

Une démence

Depuis quelques temps une patiente me causait quelque souci mais sans plus: elle sombrait doucement dans une démence calme qui ne se manifestait qu'ainsi: chaque jour elle préparait un plateau repas pour son mari placé pourtant  en maison de retraite, le posait dans le salon et se plaignait quand on lui demandait pourquoi le plateau "il ne mange pas, avec tout ce que je fais pour lui, ça me fatigue. D'ailleurs il est parti en promenade". 

Ses enfants m'ont appelée, affolés: non seulement elle prépare maintenant trois plateau repas "pour les gens", mais de plus elle ne se nourrit plus, ne se lave plus et laisse le gaz allumé. 

Ce qui est le plus surprenant c'est qu'elle a vécu démente "compensée" depuis autant de temps (deux ans au moins). Elle a été hospitalisée "contre son gré" mais pour la sécurité du voisinage et la sienne incidemment. 

Il y a quelques années, une autre de mes patientes, d'un âge très avancé, voulait rentrer dans sa maison... d'il y a 60 ans que des "nouveaux propriétaires" habitaient. Il a fallu aussi la placer. 

jeudi 31 juillet 2014

grivoiseries

Un patient sous antiparkinsonien: " Oh, docteur, vous êtes toujours très bien, vous êtes toute bronzée. Dites, vous êtes bronzée de partout?"

C'est que ça rend égrillard ces petites pilules-là! 
Cela provoque aussi un syndrome de jeu pathologique, mais heureusement ce patient libidineux n'a pas internet et ne conduit plus! 

mercredi 30 juillet 2014

Un peu gonflé et pas très bien élevé

Une de mes patientes tout d'un coup en vacances a souffert d'un hématome sous dural ( hématome entre les membranes du cerveau), comme ça, sans raison.
La famille est allée aux urgences d'un hôpital de banlieue: l'épouse a été transférée dans un lit en neurologie. quelques jours après je vois arriver le mari:
" Docteur, je suis ultra-inquiet, le neurologue ne fait rien hormis donner de la morphine à mon épouse qui souffre le martryre et n'est plus comme avant. Elle a maigri, ne sort plus de son lit etc."
Je connais la famille, elle n'appellerait pas au secours pour rien.
" Bon monsieur, je vous propose ceci, mais c'est gonflé et pas très bien élevé: vous signez le bon de sortie sans autorisation, une ambulance récupère votre épouse et vous filez tous à Saint-Anne".

Il l'ont fait; l'ambulance a joué le jeu, mais n'était pas rassurée tout le temps du transfert par l'état de la patiente. L'épouse a atterri aux soins intensifs et elle est maintenant correctement prise en charge.
Il parait que le neurologue du premier hôpital a démissionné dans la foulée. Sa première réaction  à l'annonce du départ de son patient a été un étonnement profond, et il a rédigé le bon de sortie ainsi: "sortie contre avis médical, retour à domicile", alors que les ambulanciers se trouvaient devant lui!

C'est qu'il faut se battre pour se soigner maintenant!

mardi 29 juillet 2014

retour de vacances

J'avais mis un panneau dans la salle d'attente "le docteur ne prend plus de nouveaux patients. Merci de votre compréhension. Les journées n'ont que 24 heures". 
Et bien un petit malin me l'a retirée! Pas les autres panneaux, non, ni les blagues que j'ai collées. C'était sûrement un patient désespéré qui voulait faire du forcing. 

Ce n'est pas comme ça que je voyais la médecine générale autrefois: mon premier remplacement, le médecin ne recevait que 13 patients par jour et j'imaginais qu'il fallait se battre vaillamment pour être le meilleur, le plus consciencieux et faire le maximum de pub tout en n'en faisant pas,  ou du moins en n'en ayant pas l'air ( interdit par le conseil de l'Ordre).  

Non, non, ce n'est pas ainsi que les choses se passent et mon téléphone est débranché dix heures sur 12, et un de mes confrères part en retraite, et les autres sont en vacances, et je craque pratiquement: à peine sortie de l'avion il a fallu partir en urgence au cabinet pour les patients que ma secrétaire avait inscrits! 



lundi 28 juillet 2014

Une très bonne nouvelle

La Haute Autorité de Santé recommande d’abaisser de 65 à 15% le remboursement de huit somnifères, dont le Stilnox, le Noctamide et l’Imovane.
Décourager la consommation de somnifères de la famille desbenzodiozépines en les déremboursant partiellement, c’est l’objectif de la commission de la transparence de la Haute Autorité de santé (HAS).

La recommandation d’abaisser le remboursement de 65% à 15% fait suite à plusieurs signaux d’alarme des professionnels de santé et campagnes d’information que nous avons relayés ici pointant la faible efficacité à long terme de ces médicaments sur le sommeil et leurs nombreux effets secondaires. En vain: quatre millions de Français en consomment régulièrement, et souvent sur des durées bien supérieures aux quatre semaines recommandées.
Les benzodiazépines hypnotiques sont destinées aux troubles sévères du sommeil à court terme. Au-delà de 28 jours, l’efficacité est incertaine et les effets indésirables connus: troubles de la mémoire, baisse de la vigilance, troubles du comportement et risque accru de chutes, en particulier chez les personnes âgées, dont l’organisme retient longtemps les molécules, et qui consomment souvent en parallèle d’autres traitements pas toujours compatibles.  
Les huit spécialités pointées du doigt sont: l’estazolam (Nuctalon, Takeda), le loprazolam (Havlane, Sanofi), le lormétazépam (Noctamide, Bayer), le nitrazépam (Mogadon, Meda Pharma), le témazépam (Normison, Primius Lab), le zolpidem (Stilnox, Sanofi Aventis), le zopiclone (Imovane, Sanofi Aventis) et leurs génériques.    
La HAS recommande une prescription de la plus faible dose et sur une durée la plus courte possible, sans renouvellement automatique, et seulement en seconde intention, après échec des thérapies non médicamenteuses (hygiène de vie, relaxation, médecines douces…), notamment cognitivo-comportementales.
http://www.notretemps.com/sante/huit-somniferes-bientot-moins-rembourses,i64404

Je sais, je n'ai pas été très présente sur le blog ces 14 derniers jours, cause, le soleil de la Sicile! Mais je tenais à vous faire partager cette excellente nouvelle!